Disciplines de A à Z

Vous souhaitez

Préparer votre séjour à l'hôpital

Admission | Séjour | Sortie

Organiser votre venue à l’hôpital

Accès et parking | Heures de visite | Se restaurer

Trouver une discipline

Département d’anesthésiologie/soins intensifs du Haut-Valais

Mandat

  • Anesthésie pour interventions chirurgicales (suppression de la sensibilité à la douleur ou de la conscience au moyen de divers procédés et médicaments)
  • Thérapie de la douleur en cas de douleurs aiguës et chroniques
  • Réanimation et médecine d’urgence Soins intensifs

Les spécialistes en anesthésie veillent à la sécurité et au bien-être des patients, en collaboration avec le personnel anesthésiste formé spécialement. L’équipe d’anesthésie surveille sans cesse toutes les fonctions corporelles vitales telles que la respiration, la fonction cardiaque, la circulation durant et après l’opération et les corrige immédiatement si nécessaire.
Une préparation consciencieuse de l’anesthésie (entretien oral et examens durant la consultation d'anesthésie ou à l'occasion de la visite de prémédication) alliée à une procédure sans cesse affinée et à des médicaments parfaitement adaptés aident à éviter autant que possible d'éventuelles complications ou effets secondaires.
Grâce aux progrès réalisés en matière d’anesthésie, toutes les formes d'anesthésie sont devenues extrêmement sûres et sans complications. Une complication sérieuse et permanente durant ou après l’anesthésie est très rare de nos jours. Le patient n’est jamais aussi bien surveillé et pris en charge que durant une anesthésie.

Site de Brigue

  • Anesthésies générales et régionales
  • Intermediate Care (unité de soins continus)
  • Réanimation et médecine d’urgence
  • Thérapie de la douleur
  • Mesures alternatives à la transfusion
  • Consultation d’anesthésie pour patients ambulatoires et en chirurgie de jour

Site de Viège

  • Anesthésies générales et régionales
  • Service de soins intensifs
  • Réanimation et médecine d’urgence
  • Thérapie de la douleur
  • Mesures alternatives à la transfusion
  • Consultation anesthésique pour patients ambulatoires et en chirurgie de jour

Organigramme

Dr. Hans Kummer
Chef de département
Spécialiste FMH en anesthésiologie

Dr. Friederike Meyer zu Bentrup
Responsable du service de médecine et soins intensifs
Spécialiste FMH en anesthésiologie et soins intensifs

Dr. André Bergerhoff
Spécialiste en anesthésiologie et soins intensifs

Dr. Pablo Hager
Spécialiste FMH en anesthésiologie et soins intensifs

Dr. Bernhard Jäger
Spécialiste en anesthésiologie

Dr. Bruno Kämpfen
Spécialiste FMH en anesthésiologie

Dr. Manfred Koch
Spécialiste FMH en anesthésiologie / Traitement de la douleur

Dr. Birgit Sojer
Spécialiste FMH en anesthésiologie / Traitement de la douleur

Dr. Franca Vasella
Spécialiste FMH en anesthésiologie et soins intensifs

Dr. Marc Maurer
Spécialiste FMH en anesthésiologie et médecine interne

Gamme de prestations

Anesthésies générales et locales

  • Techniques courantes d’anesthésie
    Différentes méthodes sont à disposition pour garantir une opération sans douleur et une phase de guérison agréable. Il est possible de les combiner selon les besoins.
  • Anesthésie générale (narcose complète)
    Lors d’une anesthésie générale, l’anesthésiste provoque un état temporaire de perte de conscience et d'insensibilité à la douleur à l'aide de médicaments utilisés diversement. La sélection et le dosage des médicaments permettent à l'anesthésiste de supprimer précisément l'effet narcotique au terme de l'opération et de faciliter ainsi une récupération rapide des capacités intellectuelles.
  • Anesthésie spinale
    Un anesthésique local (produit d’anesthésie locale) est injecté dans le liquide céphalo-rachidien au-dessous de la moelle épinière. Les zones insensibilisées à la douleur par ce moyen deviennent tout d'abord chaudes, puis insensibles et ne peuvent plus être bougées pour un certain temps. Les rares maux qui peuvent survenir après l'anesthésie mais ne durent pas longtemps sont des nausées, des céphalées, une sensation de froid et des frissons ou des difficultés à uriner. Ils sont immédiatement traités par des moyens appropriés. Lésions nerveuses et infections sont extrêmement rares. En cas de douleurs intenses ou prolongées, vous serez pris en charge par nos soins.
  • Anesthésie épidurale (péridurale)
    L’anesthésique local est injecté dans l'interstice entre l’enveloppe médullaire et le canal vertébral. Les zones insensibilisées à la douleur par ce moyen deviennent tout d'abord chaudes, puis insensibles et ne peuvent plus être bougées pour un certain temps. La pose d’un cathéter permet d'utiliser aussi cette technique d'anesthésie pour le traitement de la douleur après l'opération, si nécessaire. Les maux et effets secondaires sont analogues à ceux de l’anesthésie spinale (cf. ci-dessus).
  • Anesthésie locale, anesthésie au niveau du plexus
    Bloc des nerfs du bras ou de la jambe avec un anesthésique local. L’étendue et l’intégralité du blocage sont testées avant l’opération. Lors d’une analgésie incomplète, on peut à tout moment pratiquer une anesthésie générale.
    On entend par bloc IV un bloc des nerfs par administration intraveineuse d’un anesthésique local.
  • Anesthésie locale avec stand-by anesthésique
    L’anesthésique local est infiltré localement à l’endroit convenu (le plus souvent par le chirurgien) avec administration supplémentaire de calmants ou d'analgésiques légers (si nécessaire) et surveillance par les anesthésistes. Il reste possible de pratiquer une anesthésie locale à tout moment.

Soins intensifs / Intermediate Care (unité de soins continus)
Les soins intensifs sont nécessaires lorsqu’un ou plusieurs systèmes organiques ont besoin de l'assistance d'appareils (p. ex. respirateur) et/ou de médicaments, ou requièrent des soins et/ou une surveillance très intenses. Il se peut qu’après une opération importante ou en cas de problèmes de santé particuliers, vous deviez passer quelques jours dans le service des soins intensifs, à l’équipement ultramoderne. Vous y serez pris en charge 24h/24 par du personnel spécialisé. Vous recevrez des explications sur ce qui vous attend personnellement au service des soins intensifs de la part du médecin anesthésiste lors du préentretien ou de la part de l’infirmière du service.

Réanimation et médecine d’urgence
De par sa formation spécialisée, le médecin anesthésiste est prédestiné à effectuer des réanimations (SSAR = Société suisse d'anesthésiologie et de réanimation). Nous faisons également appel au médecin urgentiste (médecin SMUR), un assistant expérimenté, pour les interventions terrestres dans le Haut-Valais.

Thérapie de la douleur
Les douleurs post-opératoires sont généralement bien maîtrisées, voire complètement annihilées par l’utilisation différenciée de divers analgésiques et/ou la pose de cathéters spéciaux. Le spécialiste en anesthésie est également là pour vous conseiller et vous traiter dans ce cas.
Les futures mères dans notre service d'obstétrique ont également la possibilité de recourir à une anesthésie péridurale ciblée destinée à faciliter la naissance, d’entente avec les sages-femmes.

Mesures alternatives à la transfusion
Lors de bien des opérations, il est aujourd’hui possible d’utiliser et de combiner diverses mesures alternatives à la transfusion. L’anesthésiste vous expliquera les différentes possibilités (hémodilution, Cell Saver, autotransfusion) lors du préentretien et discutera avec vous de la procédure appropriée. Cela permet d’éviter des transfusions homologues lors de la plupart des opérations.

Consultation pour patients ambulatoires et en chirurgie de jour  
Le choix de la méthode d’anesthésie optimale dans votre cas dépend du type d’opération, de votre état de santé et des besoins médicaux particuliers. Le médecin anesthésiste recherche avec vous la meilleure méthode et vous en discutez ensemble. Lors de sa visite ou durant la consultation, il vous informe en outre des règles alimentaires à observer et des médicaments à prendre avant l’intervention.

Sites

Brigue
Viège
Loading GGMAP...