Vous souhaitez

Préparer votre séjour à l'hôpital

Admission | Séjour | Sortie

Organiser votre venue à l’hôpital

Accès et parking | Heures de visite | Se restaurer

Trouver une discipline

Tumeurs cutanées

Le cancer de la peau

Le cancer de la peau est le cancer le plus fréquent chez l'être humain dans les pays occidentaux. Une grande vigilance lors d'expositions au soleil est indispensable. Rappels et conseils :

  • S'abstenir de s'exposer au soleil entre 10 et 16 heures et appliquer une protection solaire efficace, comme un écran total d'indice 50 ou des vêtements adaptés
  • Surveiller sa peau et consulter son médecin généraliste en cas de doute.
  • Les coups de soleil cumulés dans l'enfance sont un facteur de risque essentiel. Nous avons tous un capital soleil à la naissance, et, à chaque coup de soleil, ce capital diminue.
  • Les peaux les plus claires, qui brûlent, mais bronzent peu, sont le plus à risque. En Suisse, les habitants ont principalement la peau claire. La pratique des activités de plein air toute l'année combinée à la vie en altitude, où le rayonnement solaire est plus fort, majore le risque de cancer de la peau.
  • Autrefois, le cancer de la peau était peu connu et les personnes ignoraient les conséquences des coups de soleil: il n'est donc pas étonnant que la Suisse fasse partie des pays où la fréquence des cancers de la peau est la plus élevée.

Mélanome et autres cancers de la peau

On distingue deux types de cancers de la peau: le mélanome et les cancers "non mélanocytaires".

  • Le mélanome est un cancer dangereux et peut métastaser s'il n'est pas détecté précocement. Il touche les adultes de tout âge et se développe depuis les cellules pigmentées de la peau (mélanocytes) et prend le plus souvent la forme d'une tumeur brune ou noire. L'apparition d'une tumeur pigmentée ou la modification d'un grain de beauté existant doivent inciter à consulter.

  • Les cancers dits "non mélanocytaires", de se développent sur les cellules non pigmentées de l'épiderme. Ils sont fortement liés au soleil, notamment à l'exposition cumulative, et se développent sur les zones exposées régulièrement (visage, dos, mains). Ils touchent surtout des personnes de plus de 60 ans, mais leur fréquence augmente chez les plus jeunes. Ces cancers ont une agressivité locale et ne se diffusent qu'exceptionnellement.