Hôpital de Viège

En 1926, le couvent St-Ursula entame la construction d'une école ménagère et des métiers de l'industrie sur demande des autorités religieuses et de la commune de Viège. L'activité de missions du couvent nécessitait des missionnaires bien formés aux soins infirmiers, raison pour laquelle l’école est transformée en 1934 en une clinique privée comportant une école de soins infirmiers. Deux ans plus tard seulement, sur proposition d’une communauté d’intérêts nouvellement constituée, "L'hôpital régional Santa Maria de Viège" est inscrit au registre du commerce comme association de bienfaisance.

En 1941, la communauté des Ursulines et le Conseil de surveillance de la nouvelle association signent un contrat de vente, le couvent restant copropriétaire et pilier de l’hôpital. De nombreuses transformations et nouvelles constructions doivent être réalisées au fil des années, en raison du manque chronique de place et de lits. La première grande extension a été inaugurée en 1953.

En 1964, la nouvelle école d'infirmières est adjointe au sud de l'hôpital. Un foyer pour les assistants et une maison pour le médecin-chef sont également construits. Les préparatifs de la nouvelle construction commencent en 1966. Le programme de construction de la 1ère étape comprend entre autres des locaux pour la protection civile et les secours en cas de catastrophe, un hall d’entrée, une buanderie, une station de soins intensifs, des salles d'opération et des stations de lits. La nouvelle construction est mise en service en 1973. Une 2e étape voit la planification et la réalisation, entre 1981 et 1990, du nouveau bâtiment ouest et la transformation de l’aile médiane datant de 1953.

Jusqu’à fin 2003, l’hôpital régional Santa Maria, Viège / Rarogne occidental / Loèche était une association dont le siège se trouvait à Viège. Les membres étaient les communes des districts de Viège, Rarogne occidental et Loèche, ainsi que des personnes physiques et morales.

Viège
Loading GGMAP...