Actualités

01.09.2017

Un cours de répétition à l’hôpital pour entraîner la collaboration

Du 4 au 11 septembre 2017, le personnel des différents sites du Centre Hospitalier du Valais Romand accueille une centaine d’hommes et de femmes issus de la réserve stratégique dont dispose la Confédération dans le domaine des soins.

Les militaires, dont une majorité de soldats hôpital, seront avant tout engagés dans le domaine des soins dans les services de gériatrie, médecine, chirurgie et réadaptation des sites de Saint-Amé, Martigny, Sion, Sierre et du Centre valaisan de pneumologie à Montana.

Le Bataillon hôpital 2 représente une réserve stratégique sanitaire en cas de catastrophe pour les institutions civiles de Suisse. Son rayon d’action est en première ligne en Romandie, vu qu’il s’agit du seul bataillon hôpital francophone. Ses missions sont, entre autres, l’appui d’une institution civile (soins, logistique), l’exploitation d’un centre opératoire protégé, l’exploitation d’une station de soins improvisée et d’une station de vaccination, et l’installation et l’exploitation d’un hôpital militaire. Dans le cas présent, il s’agira d’entraîner la collaboration au Centre Hospitalier du Valais Romand (CHVR).

Sur les deux semaines d’engagement, un total d’une centaine d’hommes et femmes sera engagé dans le domaine de soins. Les horaires militaires seront calqués au plus près des horaires civils. Ils seront engagés en deux équipes journalières (horaire matin et après-midi), avec changement d’équipe après 4 jours. Il n’y aura pas de militaires engagés pendant la nuit. Ils porteront tous des tenues blanches avec badges spécifiques.