Actualités

En détail

    Journée mondiale de l’hygiène des mains le 5 mai 2019

    «Une mesure simple pour un grand effet»

     

    L’Hôpital du Valais marque la journée mondiale de l’hygiène des mains par une sensibilisation au « bon geste » auprès de son personnel médico-soignant. L’hygiène des mains est avant tout un gage de qualité des soins et de sécurité pour les patients.

    Les mains sont le mode de transmission de micro-organismes par excellence lorsque leur désinfection n’est pas assurée minutieusement.

    La dernière enquête nationale réalisée en 2017 par Swissnoso, le Centre national de prévention des infections, auprès de 96 hôpitaux suisses a démontré que 6% des patients contractent une infection durant leur séjour.

    Situation au sein de l’Hôpital du Valais

     « Les centres hospitaliers de l’Hôpital du Valais ont participé à cette étude. Leurs résultats sont dans la moyenne suisse, voire légèrement meilleurs, mais de façon non significative statistiquement. Une partie de ces infections est potentiellement due à la transmission de germes entre personnes via les mains. Il est donc très important que ceux qui donnent des soins appliquent strictement les règles de désinfection des mains » relève le Prof. Nicolas Troillet, Directeur de l’Institut Central des Hôpitaux (ICH) et médecin-chef du Service des maladies infectieuses.
    « La journée mondiale constitue ainsi une sorte de piqure de rappel pour les professionnels de la santé ».

    Grande action de sensibilisation à l’Hôpital du Valais

    L’Hôpital du Valais marque la journée mondiale de l’hygiène des mains par une sensibilisation au « bon geste » en s’appuyant notamment sur les recommandations de l’Organisation mondiale de santé (OMS). Les infirmières en prévention et contrôle de l’infection de l’Institut Central des Hôpitaux accueilleront le personnel en contact avec les patients, soit près de 3’500 personnes, du 6 au 10 mai sur les différents sites hospitaliers entre Brigue et Saint-Maurice.

    L’importance de la bonne exécution 

    « La friction des mains avec une solution hydro-alcoolique est la première mesure de prévention des infections et des épidémies », explique Patrizia Beck, infirmière PCI du Service des maladies infectieuses de l’Institut Centrale des Hôpitaux. «Nous profitons de cette journée mondiale pour rappeler à nos collègues les bons gestes de la friction des mains et les moments clés où elle doit être appliquée lors de soins ».

    Sélectionner votre hôpital favori