Actualités

En détail

    Moustique tigre en Valais

    Présence confirmée à Monthey

    Les analyses en cours depuis le mois de juin 2020 dans différents lieux du canton indiquent que le moustique tigre est toujours présent à Monthey, dans la zone où il a été découvert en 2019 ainsi que dans un quartier limitrophe. Les mesures de suivi et d’éradication instaurées par les autorités en 2019 après la découverte d’un premier spécimen de moustique tigre sur le territoire valaisan ont été reconduites en 2020. Elles visent à freiner son expansion au moyen d’actions d’éradication ciblées et de méthodes de suivi préventif. Dans ce contexte, des dispositifs de piégeage ont été installés dans les régions de Veyras, de Monthey et de Brigue. La population est invitée à participer aux mesures de lutte et à signaler tout cas suspect.

    Le moustique tigre est une espèce de moustique envahissante indésirable qui pique de jour et souvent à plusieurs reprises. Signalé pour la première fois en Suisse (TI) en 2003, le moustique tigre a depuis colonisé plusieurs cantons pour être finalement identifié en Valais en 2019. Le trafic routier permet à cet insecte de se déplacer sur de longues distances. Dans son aire d’origine, cette espèce est vectrice de maladies comme la dengue, le zika et le chikungunya. A ce jour, sur le territoire suisse, aucun cas de transmission de maladie n’a été signalé. Cependant, la présence simultanée du moustique tigre et de voyageurs potentiellement porteurs de maladies exotiques peut présenter un risque d’infection locale. C’est pourquoi, au-delà de la réduction des nuisances causées par ses piqures, le contrôle de sa propagation est essentiel pour assurer une sécurité sanitaire à long terme.

    Suite à la découverte l’année passée du moustique tigre à Monthey, les mesures de surveillance et d’éradication introduites l’an dernier ont été reconduites en 2020. Les dispositifs de piégeage ont également été installés dans les régions de Veyras et Brigue où la présence du moustique est respectivement suspectée et attendue. Les premiers résultats obtenus en 2020 indiquent que le moustique tigre est toujours présent à Monthey, dans la zone où il a été découvert en 2019 ainsi que dans un quartier limitrophe. Il est en revanche absent sur les autres sites de piégeage. Les mesures de surveillance et de lutte seront poursuivies à Monthey, Veyras, Brigue et instaurées sur tout site où une suspicion de présence du moustique serait probante.

    Les observations sporadiques de moustique tigre en Valais ne permettent pas à ce jour de considérer une installation durable de l’espèce dans le canton. Le réchauffement climatique favorisant sa prolifération, son expansion doit être freinée par des actions d’éradication ciblées et des méthodes de suivi préventif. Une action sur les sites de ponte, constitués de petites accumulations d’eau temporaires, est préconisée pour limiter la progression de l’espèce. Le système d’évacuation des eaux de surface est ainsi traité dans le secteur de la ville de Monthey où l’insecte a été découvert en 2019, et confirmé en 2020.

    La population est appelée à éviter toutes les petites accumulations d’eau temporaires et tous les petits points d’eau stagnante, notamment dans les soucoupes de pots de fleurs, les arrosoirs, les seaux, les bâches et tout autre type de contenant pouvant recueillir de l’eau. Les réservoirs à eaux de pluie doivent également être fermés hermétiquement. Les plans d’eau naturels et étangs de jardin occupés par d’autres organismes, ne sont par contre pas concernés, les larves n’ayant pas la possibilité de s’y développer. La population est invitée à signaler toute présence suspecte via le site internet suivant : www.moustiques-suisse.ch sous l’onglet « signalement moustiques ».

    Comment reconnaître un moustique-tigre ?

    Le moustique-tigre:

    • se trouve en zones urbanisées et non pas en milieu naturel
    • peut être actif (piqûre) durant la journée
    • son corps mesure environ 5 mm (plus petit qu’une pièce de 5 cts et que la plupart des espèces de moustiques indigènes)
    • a les pattes zébrées de noir et de blanc
    • a une ligne blanche qui traverse le thorax

    Sélectionner votre hôpital favori