Actualités

Prévenir les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Prévenir les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

L’Hôpital du Valais s’associe à la Journée mondiale de l’AVC, dimanche 29 octobre, pour sensibiliser le public et les collaborateurs de l’institution au fléau que constituent les accidents vasculaires cérébraux. Or, on peut les prévenir : 90 % des AVC dépendent de 10 principaux facteurs de risques à connaître.

L’attaque cérébrale ou accident vasculaire cérébral (AVC) frappe toutes les 30 minutes en Suisse. Une personne sur six en est atteinte au cours de sa vie, le risque augmente avec l’âge, mais 15 % des victimes ont moins de 65 ans. Un quart des victimes en meurt et un tiers reste handicapé. L’AVC constitue la principale cause de décès et d’incapacité dans le monde.

Mémorisez les principaux symptômes et réagissez rapidement!

L’AVC se produit lorsqu’un vaisseau cérébral s’obstrue (AVC ischémique, 85 % des cas) ou se rompt (hémorragie, 15 % des cas). Dès les premiers symptômes, les neurones meurent par milliers et chaque minute compte.

Les signes d’alerte ci-après évoquent une attaque cérébrale même s’ils disparaissent en quelques minutes. Ils sont à prendre au sérieux et nécessitent une hospitalisation en urgence.

  • Soudain affaiblissement, paralysie ou troubles sensitifs, le plus souvent d’un seul côté du corps (visage, bras ou jambe).
  • Cécité subite (souvent d’un seul oeil) ou vision double.
  • Difficultés à parler ou à comprendre ce qui est dit

En présence de l’un de ces symptômes, composez immédiatement le numéro d’urgence 144. Demandez un transfert dans un hôpital équipé d’une Stroke Unit spécialisé dans le traitement aigu.

Les 10 principaux facteurs de risques  

« Connaître les risques et, le cas échéant, changer son mode de vie permet de réduire significativement le risque d’un AVC et constitue la meilleure prévention », souligne le Dr Christophe Bonvin, directeur de l’Unité cérébrovasculaire du Valais.

Les 10 facteurs de risques : 

1. Hypertension artérielle

2. Tabagisme actif ou passif

3. Cholestérol et excès de lipides

4. Régime alimentaire déséquilibre

5. Surpoids et obésité

6. Diabète

7. Manque d’activité physique

8. Excès d’alcool

9. Fibrillation auriculaire (arythmie cardiaque)

10. Pauvreté et manque d’instruction.

Discutez avec votre médecin des mesures préventives possibles. L’AVC touche tout le monde et ses effets sont souvent dévastateurs. Agissez aujourd’hui ! Calculez votre risque avec l’application Stroke Riskometer.

La « Stroke Unit » valaisanne à l’Hôpital de Sion

Les patients de tout le canton du Valais victimes d’AVC bénéficient d’une prise en charge dans l’unité cérébrovasculaire ou « Stroke Unit » de l’hôpital de Sion. Certifiée depuis 2013, elle fait partie d’un réseau national coordonné.

« Cette centralisation permet un monitoring étroit, une convergence de spécialistes et une standardisation des procédures, le tout en faveur d’un meilleur pronostic, démontré scientifiquement », relève le Dr Christophe Bonvin.

Action d’information à l’hôpital de Sion 

À l’occasion de la journée mondiale de l’AVC, divers supports d’information seront disponibles dans le hall d’entrée de l’hôpital de Sion. Ils sont également consultables en ligne sur les sites internet www.worldstrokecampaign.orgwww.attaquecerebrale.ch

Sélectionner votre hôpital favori