Actualités

" Vous seul pouvez décrire votre douleur, comme votre soulagement"

" Vous seul pouvez décrire votre douleur, comme votre soulagement"

L’Hôpital du Valais s’associe à la Journée mondiale de la douleur, lundi 16 octobre, pour souligner l’importance de la reconnaître, d’essayer de la comprendre et de la traiter. Une campagne vient le rappeler à tout le personnel médical et médico-soignant.

«Souvent la douleur est une alarme pour notre corps et va permettre de détecter à temps une maladie, une défaillance et ainsi de la traiter», rappelle Hélène Hertzog, directrice des soins du Centre Hospitalier du Valais Romand (CHVR). «La douleur doit être prise en compte et contrôlée à intervalles réguliers, comme les autres signes vitaux que sont la tension artérielle, les pulsations cardiaques, la température et la saturation en oxygène. Et ce dès l’entrée du patient et durant tout son parcours, dans tout l’Hôpital du Valais», insiste-t-elle.

À l’occasion de la journée mondiale de la douleur, le 16 octobre, le CHVR a ainsi mis à jour son guide des bonnes pratiques afin que tout le personnel médico-soignant questionne et prenne en compte la douleur des patients de la même manière.

Campagne pour le personnel et les patients

«La campagne “Parlez-nous de votre douleur” s’adresse aussi bien au personnel médico-soignant qu’aux patients, avec des affiches dans les chambres et des badges pour les soignants. Il s’agit de leur rappeler qu’il est important de signaler la douleur à tout moment. Parce qu’elle est une alarme et dans ce sens une sentinelle protectrice, il est nécessaire que la douleur soit dite par le patient et qu’elle soit écoutée, reconnue et prise en charge par le soignant.»

La douleur s’exprime de manière individuelle, chacun étant unique et chaque situation de soin singulière. La collaboration entre l’équipe médico-soignante et thérapeutique et les patients et leur entourage est nécessaire afin de la soulager.

L’Hôpital du Valais prend en charge tout type de douleur, qu’elle soit aiguë, chronique ou induite par certains actes. Et avec le Centre de la douleur, il dispose d’importantes compétences internes pour répondre aux diverses problématiques à ce sujet.

  • Les patients peuvent également compter sur des associations, comme Avadol, qui réunit patients souffrant de douleurs chroniques, familles et professionnels autour de cette cause. Avadol tiendra des stands d’information dans les hôpitaux de Sierre, Sion et Martigny le 16 octobre.

 

Sélectionner votre hôpital favori