Actualités

Magazine contact - juillet 2021

Magazine contact - juillet 2021

Edito: « Merci au personnel. Il a fait bien plus que son travail. »

L’automne dernier, ici même, Hélène Hertzog, directrice des soins du Centre Hospitalier du Valais Romand rendait hommage aux infirmières et infirmiers à l’occasion des 200 ans de la naissance de Florence Nightingale, la pionnière des soins infirmiers modernes. Une année anniversaire au cours de laquelle la pandémie de COVID-19 aura mis ces professionnel·le·s à rude épreuve.

Mathias Reynard, le nouveau conseiller d’État et chef du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture du Canton du Valais ne s’y est pas trompé. Pour sa première visite officielle, il a tenu à rencontrer et à remercier le personnel de l’Hôpital du Valais. « C’était une évidence », a-t-il expliqué. « Aller rencontrer le personnel de l’Hôpital du Valais pour leur dire MERCI. Pendant cette pandémie, ils ont fait bien plus que leur travail. Nous leur devons tant. » Si le personnel de l’Hôpital a fait bien plus que son travail, c’est qu’il a aussi poursuivi et développé ses activités habituelles au service des patientes et patients du canton, avec la ferme volonté de les placer « au centre de nos préoccupations », comme le relève Pascal Strupler, le nouveau président du Conseil d’administration de l’Hôpital du Valais. À l’écoute des personnes hospitalisées, l’institution s’est ainsi intéressée à leur expérience et à celle de leurs proches durant la première vague de la pandémie. Cela a permis de prévoir des actions d’amélioration, dont certaines ont pu être mises en place à l’automne 2020, à l’arrivée de la deuxième vague.

Freinée par moments, l’activité quotidienne a vite retrouvé sa trépidante vitesse de croisière. Imperturbable, le chantier d’extension de l’hôpital de Sion a poursuivi son bonhomme de chemin, tandis que de nouvelles consultations comme celles en médecine du sport et en médecine d’altitude ont vu le jour. Entretemps, la campagne de vaccination bat son plein dans le canton. Et si elle nous annonce peut-être un avenir plus serein, elle a déjà inspiré le dessinateur Igor Paratte.

Bonne lecture !

Sélectionner votre hôpital favori