Actualités

Me Hildebrand de Riedmatten transmet la présidence à Dominique Arlettaz

Me Hildebrand de Riedmatten transmet la présidence à Dominique Arlettaz

Après un intérim de plus de deux ans à la présidence du Conseil d’administration de l’Hôpital du Valais, Me Hildebrand de Riedmatten transmet le flambeau à Dominique Arlettaz, qui entre en fonction le 1er septembre.

Nommé à la présidence de l’Hôpital du Valais en mai 2014, pour un intérim de quelques semaines, Me Hildebrand de Riedmatten aura finalement passé plus de deux ans à cette fonction. Une transition qui aura permis de ramener calme et sérénité au sein de l’institution. «À titre personnel, j’en tire un constat positif, malgré les soucis et la charge de travail», relève-t-il. «J’ose espérer qu’il en soit de même pour l’Hôpital, dans la mesure où, avec le directeur général Eric Bonvin, l’aide des organes dirigeants et la bonne volonté de tous, nous sommes parvenus à ramener la paix et la sérénité au sein de l’Hôpital.»

Des projets qui dessinent l’Hôpital de demain

Ce climat apaisé a déjà permis de lancer les projets stratégiques, comme la stérilisation centrale à Martigny ou l’extension des hôpitaux de Sion et de Brig. «Autant de projets qui dessinent l’Hôpital de demain et qui n’auraient pas pu voir le jour sans un esprit de dialogue et de transparence que nous avons voulu instaurer avec le directeur général. Cela a permis de restaurer la confiance envers l’Hôpital du Valais, aussi dans les relations avec le monde politique», estime Me Hildebrand de Riedmatten. «Les crises qui nous ont occupés durant cinq ans sont aujourd’hui derrière nous.»

Une organisation aujourd’hui en place

«Nous sommes aussi parvenus à mettre en place une organisation qui convient à tout le monde et qui permet de jeter les bases de l’Hôpital de demain et de repartir avec un nouveau projet d’établissement», se réjouit le président sortant. «Tout ceci n’aurait évidemment pas été possible sans l’appui du directeur général, des directions de centres et des autres organes dirigeants, sans oublier toutes les collaboratrices et collaborateurs de l’Hôpital du Valais que j’ai eu le plaisir de côtoyer. Et je souhaite évidemment bonne chance à mon successeur, dont les remarquables qualités permettront sans aucun doute de mener à bon port les projets de l’Hôpital du Valais.» 

«Il a ramené le calme et la sérénité»

À l’heure de succéder à Me Hildebrand de Riedmatten à la présidence de l’Hôpital du Valais, Dominique Arlettaz tient à exprimer toute sa reconnaissance à son prédécesseur. «Il a assuré un long intérim et réalisé un important travail pour ramener le calme et la sérénité au sein de l’institution», souligne-t-il. «Il a surtout réussi à mettre en valeur les qualités de cet hôpital, qui en a beaucoup, et je me réjouis d’y travailler à mon tour, avec mes collègues du Conseil d’administration, les directions et tous les collaborateurs et collaboratrices.»

Pour le nouveau président, le rôle du Conseil d’administration sera de «tout faire pour créer les conditions de base qui permettent à l’Hôpital de remplir sa mission. Mission qui est d’être au service des patients, de la population valaisanne et d’assurer les prestations de qualité qu’elle est en droit d’attendre de son hôpital.»

«La confiance se gagne lentement»

Dominique Arlettaz souhaite également «améliorer et augmenter» la confiance retrouvée, «envers les autorités politiques et la population, afin que chacun sache qu’il sera bien pris en charge à l’Hôpital du Valais. C’est évidemment un travail de longue haleine. La confiance se gagne lentement et se base sur des actes, pas sur la théorie. J’aimerais aussi que l’Hôpital du Valais soit un lieu où l’on puisse développer des projets, mettre en œuvre les bonnes idées, dans tous les domaines. Pour résumer, je souhaite que l’Hôpital du Valais soit un endroit qui fasse envie. Envie d’y travailler et envie de s’y faire soigner.»

L’Hôpital du Valais tient à remercier chaleureusement Me Hildebrand de Riedmatten pour le travail accompli à son service et souhaite la plus cordiale des bienvenues à Dominique Arlettaz, ainsi que beaucoup de satisfaction dans l’exercice de sa nouvelle fonction.

Sélectionner votre hôpital favori